Intolérant au gluten, « en Mai fais ce qu’il te plait »

Sur le plan alimentaire, quand on est impacté par la maladie cœliaque, faire ce qui nous plait n’est pas si facile.

Les intolérants au gluten le savent, manger avec plaisir n’est pas obligatoirement leur quotidien.

Alors, chacun s’organise.

  • Une intolérante, femme active et à la tête de son entreprise, me disait récemment « on peut s’en passer ». C’est un choix !!.  a minima. Qui montre que si c’était simple ce serait déjà résolu !. Certains s’approvisionnent donc avec une vision « utilitaire » du repas.
  • D’autres réalisent, sur la base de leur propre recettes, des pains et viennoiseries, des gâteaux succulents. Et dans une société « numérique », ils partagent leurs expériences : il suffit de voir le nombre de blogs qui fleurissent à la plus grande joie de tous.

Mais tout le monde n’a pas le temps, ni la patience, dans un quotidien rythmé, de passer du temps « aux fourneaux ».

Beaucoup de sites proposent d’apporter une réponse aux intolérants au gluten.

Quelques uns se positionne comme de rares acteurs du « sans gluten » qui associe production artisanale et commercialisation nationale.

Et comme tout artisan, l’ambition n’est pas de « résoudre la quadrature du cercle !! », mais tout simplement de répondre aux attentes de gout de chacun.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *