Les différents types de brokers du forex

Vous trouverez trois grandes catégories de courtier à savoir : Les STP (Straight ThroughProcessing), les ECN (Electronic Communications Network) et les MM (Market Markers).

Les ECN (Electronic Communications Network)

Cette catégorie de broker réalise ses transactions directement sur le marché interbancaire. Les banques jouent ici le rôle de contrepartie. Ainsi, si vous vendez, ils achètent et vice versa. Dans le cas où aucune contrepartie ne se propose pour une transaction, le broker ECN sollicite les banques pour obtenir de la liquidité. Ce qui lui permettra d’obtenir des spreads réduits. Les spreads qui sont les frais de transactions varient avec les ECN et sont souvent faibles. Les ECN ne gagnent pas avec les spreads mais plutôt en prenant des commissions fixes en fonction du volume de transaction.

Les STP (Straight Through Processing)

Ils agissent pratiquement comme les ECN. Sauf qu’avec les STP, la liquidité nécessaire pour exécuter un ordre est toujours garantie par des fournisseurs de liquidités. Ainsi, les ordres s’exécutent plus vite et les spreads sont moins volatiles. Le broker STP fait simplement l’intermède entre le client et le fournisseur de liquidité. Il se rémunère sur le spread ou sur commission prélevée en fonction du volume de transaction.

Les MM (Market Markers)

Ce sont des brokers ‘’dealing desk’’, c’est-à-dire qu’ils ne servent pas d’intermédiaires entre le client et les marchés financiers. Ils traitent eux-mêmes les ordres. Le souci avec ce broker est qu’il peut devenir votre contrepartie, ce qui posera un conflit d’intérêts. Cela dépendra du schéma de trading et des volumes de transaction. Si vous aimez être agressif sur le marché (scalping), mieux vaut ne pas opter pour un MM. Ce dernier gagne de l’argent sur des spreads fixes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *